Travaux mois par mois

mois de janvier, février et début mars selon les températures.

C’est le mois de l’observation de la ruche, les températures sont basses et la grappe est bien formée. On peut juste apercevoir des vols de propreté si les températures se montrent un peu plus clémentes.

Si un plancher grillagé est en place, on peut surveiller la position du couvain, lever légèrement l’arrière de la ruche pour estimer l’abondance des réserves. Faire cette opération avec la plus grande dextérité afin de ne pas déranger la grappe d’abeilles.

Par contre, c’est la période des travaux à l’atelier:

  • montage de cadres
  • entretien des ruches, attention au choix de la peinture.
  • achat de nouveau matériel
  • préparation des ruchettes
  • standardiser son matériel.
  • Débroussaillage du terrain, réparation des clôtures.

en résumé: en hiver il faut laisser les abeilles tranquilles, on ne peut rien faire pour elles au rucher, si ce n’est surveiller que les ruches ne sont pas agressées et redoubler d’activités à l’atelier.

En février, si les températures le permettent, ou début mars, s’assurer que la reine a repris sa ponte et de l’état du couvain (visite rapide) et  faire un contrôle rapide de la présence de varroa.

En mars, c’est la période du développement du couvain. Vérifier la place disponible pour que la reine puisse pondre, si nécessaire, gratter des cadres operculés pour qu’ils soient nettoyés par les ouvrières afin d’être pondus au bout de 24 à 48h.

C’est aussi la période de renouvellement des cires gaufrées, 2 à 3 par ruches.

En avril, si les conditions sont clémentes, l’activité de la ruche s’accélère. C’est la période pour mettre en place la première hausse.

C’est aussi le temps de préparer les essaims artificiels, soit par divisions de ruches, soit par prélèvements de cadres dans des ruches fortes. Penser à nourrir les essaims.

Mai, juin, juillet, c’est la pleine activité de la ruche. La miellée est à son paroxysme. Il est temps d’augmenter la surface de production avec des hausses et de limiter l’essaimage naturel.

Nous sommes en pleine période de l’essaimage naturel, penser à aller voir régulièrement votre rucher pour vous assurer de la place disponible pour vos abeilles.

Mais c’est aussi la période de la récolte du miel et du pollen.

Août, septembre, c’est le temps de la préparation à l’hivernage.

Faire votre traitement anti-varroa, vérifier l’état de vos colonies, la force de la ruche et les réserves.

N’hésitez pas à nourrir vos ruches si besoin.

Penser au stockage de vos hausses.

Fin d’année, ranger votre matériel, faites fondre vos opercules. Attention à ne pas mélanger la cire des cadres de hausses, qui peut être refondue pour faire des feuilles gaufrées à ne pas mélanger avec la cire des cadres de corps, qui peut être refondue pour faire des bougies ou de l’encaustique. En raison du risque de maladies et de la présence de différentes molécules chimiques, la cire des cadres de corps ne peut être utilisée pour faire des feuilles gaufrées.

Penser au matériel à acheter à votre fournisseur.

Plongez vous dans les lectures de vos revues apicoles, assistez aux réunions de vos syndicats.

Réactualiser votre déclaration de rucher auprès de la D.S.V.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

L'actualité du syndicat de l'abeille vendéenne