Jusqu’ou ira-t-on?

Martin ANTOINE | Publié le 05.10.2012, 07h00

Envoyer

(PHOTOPQR/« L’ALASACE »/HERVÉ KIELWASSER.)Zoom

Le mystère du miel bleu de Ribeauvillé (Haut-Rhin) a enfin été levé. Tout commence en juillet lorsqu’une dizaine d’apiculteurs du canton constatent que le miel de leurs ruches est de couleur bleue voire brune ou verte. Les abeilles seraient-elles malades? Les apiculteurs mènent l’enquête et leurs investigations les amènent sur le lieu du délit : l’usine de méthanisation de Ribeauvillé.Depuis janvier dernier, ce site produit du biogaz et de l’engrais à partir de denrées alimentaires périmées ou invendues. Les abeilles auraient ainsi jeté leur dévolu sur des résidus de confiserie industrielle provenant de l’usine Mars qui produit les célèbres M & M’s très colorés! Alertés, les responsables de l’usine de méthanisation ont aussitôt traité ces déchets et les ont isolés pour mettre fin aux visites de ces insectes un peu trop gourmands. L’énigme résolue, reste le problème de l’indemnisation. Malgré son goût inchangé, le miel bleu est invendable. Les services de l’Etat ont été avertis mais bottent en touchent. La gourmandise est un vilain défaut… y compris chez les abeilles!